Adieu...
Dominique...

Un choriste, un ami !

Très discret et jamais en avant, il était un parangon de l'humilité. Et pourtant quelle présence !

Toujours dévoué pour accompagner au piano les pupitres des hommes, cela l'amusait avec son large sourire.

Les petits devant, comme on le plaisantait, car pour certains d'entre nous le mètre quatre-vingt est monaie courante. Et toujours tout sourire, il se cachait, juste ce qu'il faut pour voir le chef... Non pas par timidité mais par discrétion !

Des mecs comme Dominique, bien sûr il n'y  que cela dans notre choeur, mais chez lui, il existait ce petit quelque chose qui nous manque quand il n'était pas là... cette présence qui va maintenant nous manquer !